AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aïnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amidaelle
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Aïnu   Sam 28 Avr - 15:36

Aïnu



Les ainus sont un peuple très peu connu.

Les Ainus sont, en faite, les premiers habitants de l'île
Hokkaido (la plus septentrionale du Japon, de l'île Sakhaline
(Russie) et des îles Kouriles (renvendiquées par le Japon
et la Russie).
Alors qu'ils peuplaient initialement tous les archipels
Japonais, ils ont été peu à peu refoulés vers le Nord.
Durant la période Nara, ils vivaient toujours dans la
région Tohoku et se révoltèrent de nouveau contre la
cour de Yamato. Pendant la période Heian, après une
conquête de Sakanoue no Tamurama, leur territoire s'est
réduit jusqu'a devenir celui d'Ezochi, c'est à dire
Hokkaido. Ezo, l'autre appellation des Ainus, est une
déformation phonétique du mot "enju" ou "emchiuu" qui
signifie "Homme" dans le langage Ainu. on les appel aussi Ebisu ( « Sauvage »).

A l'epoque des combat les femmes se tatouaient des moustaches pour eviter le viol afin de perdurer la race, mais malgrés cela les Ainu sont aujourd hui tres mélangés.A ce jour les seuls demonstrations d' utilisation de sabres , se font lors de danses pour la paix. Leur vetements se parrent de divers simboles de protections et d' une grande beauté. Ils respectent infiniment la nature, mais pour eux les dieux de la nature ne passent pas avant l'homme : il ya d abord, soi , nous , puis la famille , et enfin les dieux.

A l'instar des indiens d'Amérique, ceux qui n'ont pas été assimilés par la communauté japonaise se retrouvent confinés dans des réserves. Ce peuple de pêcheurs et chasseurs possède une structure sociale patriarcale et polygamique. Leur religion est de type animiste ; l'ours y est l'entité la plus vénérée. Actuellement, ils n'en reste plus qu'une dizaine de milliers, cantonnés dans le Hokkaido, les îles Kouriles, et l'île de Sakhaline.

-------------------------------------------------------------------------------------

15 familles maintiennent en vie une langue ancestrale au Japon



"Je pense qu'en dépit de la diversité de nos races et de nos nationalités, la langue doit être l'aspect le plus important de toute culture" Shigeru Kayano, Ainu, Japon

Shigeru Kayano se sent honoré de faire partie d'un groupe de 15 familles qui parlent Tsishima - un dialecte de la minorité indigène Ainu au Japon. "Ma mère avait coutume de dire qu'être Ainu s'est apporter la fierté à ton peuple," se souvient Shigeru.

Pourtant le sens exacerbé de l'identité de Shigeru se change en douleur lorsqu'il reconnaît que sa langue et sa culture déclinent rapidement. Alors qu'il n'y a jamais eu de langue Ainu écrite, il fut un temps où il y avait au moins 19 dialectes. Il y a dix ans, il n'en restait plus que deux - le Tsishima et le Shigeru. Puis le dernier à parler le Shigeru est mort en 1994.

Shigeru a consacré sa vie à préserver les traditions orales ancestrales de son peuple, mais ce fut une bataille solitaire. Alors que la jeune génération choisit majoritairement de parler japonais en raison de la plus grande valeur ajoutée de la langue, la langue Ainu et sa tradition orale meurent petit à petit. Ceci vient du fait que les conteurs vieillissent et que les occasions de raconter ces histoires sont limitées. La formation de successeurs est urgente.

Les Ainus ont toujours habité le Japon mais ils sont maintenant confinés dans l'île septentrionale de Hokkaido. Vivant à l'origine sur d'autres îles japonaises, ils ont commencé leur mouvement involontaire vers le nord en direction d'Hokkaido il y a presque 3 000 ans, après une longue période de guerre contre le peuple Yamato/ Wajin vivant au sud.

Mille ans de bataille ont été suivis de nombreuses années de lutte culturelle. Les hommes Ainu ont été encouragés à raser leurs barbes et à attacher leurs cheveux, et les tatouages bleus que les femmes arboraient traditionnellement sur le visage ont été interdits. Des lois ont été promulguées, limitant les droits des Ainus sur les ressources naturelles et même sur la prise annuelle du saumon de cérémonie.

Shigeru dirige une école de langue et a récemment rassemblé une collection de contes traditionnels Ainu. Les histoires comme Yukar (épopées des héros), Kamui Yukar (histoires des dieux) et Uwepeker (vieux contes) ont été transmises oralement d'un conteur à l'autre. Chaque histoire recquiert une intonation ou une tonalité appropriée et en la communiquant oralement, l'expression entière est préservée.

Le récit de ces histoires transmet les valeurs de la communauté les changeant en outils d'enseignement valables. "Nous apprenons à être responsables et respectueux de tout ce qui nous entoure. Nous les Ainu, croyons que dans la nature, tout a une signification et un but", indique Shigeru." Je pense qu'en dépit de la diversité de nos races et de nos nationalités, la langue doit être l'aspect le plus important de toute culture", poursuit-il.

La nature est un thème dominant dans la culture Ainu et, la beauté naturelle de Hokkaido, avec son littoral dramatique, ses montagnes enneigées et ses larges vallées verdoyantes en sont l'expression parfaite. "Notre culture et notre langue sont inspirées par la nature et il en va de même pour notre art." explique Shigeru.

L'unique vision du monde des Ainus a été transmise par une musique des mots originaux, qui sont issus d'une identification très subtile et précise de la nature. Ces travaux constituent également les informations les plus fiables sur la culture Ainu parce qu'ils présentent la génération et l'histoire de leur société unique. La vie et l'intégrité culturelles de la communauté est ainsi inextricablement liée à la conservation de la langue.

Les Ainus croient que tout est sacré. Il y a des dieux pour chaque créature vivante et même pour les objets faits par l'homme. "Nous croyons que ces esprits sont partout et qu'ils nous aident dans nos vies quotidiennes," rapporte Shigeru. Les hommes et les dieux s'aident les uns les autres.

La langue Ainu a été comparée à d'autres familles de langues, le Polynésien, l'Hébreu et plus récemment l'indo-européen. Mais aucun lien n'a encore été clairement établi.

-------------------------------------------------------------------------------------

qq liens :

http://www.un.org/french/works/culture/japan_story.html

http://www.lejapon.org/info/modules.php?name=Forums&file=viewtopic&p=15679

http://www.chez.com/osaka/histoire.htm

http://spip5.free.fr/pages/societe/bases/ethnies.htm

http://www.dfait-maeci.gc.ca/aboriginalplanet/resource/canada/documents/sanders-fr.asp

http://www.jipango.com/jipango/no7/html/dossier_no07.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amidaelle.exprimetoi.net
 
Aïnu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Culture-
Sauter vers: